Menu Content/Inhalt
Accueil

Identification






Mot de passe oublié ?
Un de nos membres du comité
Ivar Petterson nous a rejoint depuis quatre ans
Lire la suite...
 
Acuerdo de Libre comercio Tisa
Ginebra, Julio 2016      

Acuerdo sobre el Comercio Internacional de Servicios llamada en inglés "TISA"

(TISA es el acrónimo de Trade in Services Agreement)
 
Prefacio del informe sobre el TISA, escrito por Scott Sinclair, Centro Canadiense de Alternativas Políticas, y Hadrian Mertins-Kirkwood, Instituto de Economía Política, Universidad de Carleton, publicado por la Internacional de Servicios Publicos (ISP) :
 
Tratar a los servicios públicos como mercancías destinadas al comercio crea un error conceptual fundamental acerca de los servicios públicos. El Acuerdo sobre el Comercio de Servicios (en inglés, TISA), que se está negociando actualmente en secreto y fuera de las normas de la Organización Mundial del Comercio, es un intento deliberado por privilegiar los beneficios de las empresas y países más ricos del mundo por encima de los que tienen mayores necesidades.

Los servicios públicos están diseñados para satisfacer las necesidades sociales y económicas vitales –tales como la atención de la salud y la educación– de una manera asequible, universal y en función de las necesidades. Los servicios públicos existen porque los mercados no producirán estos resultados. Además, los servicios públicos son fundamentales para garantizar una competencia leal para las empresas y una reglamentación eficaz para evitar los desastres medioambientales, sociales y económicos –tales como la crisis financiera mundial y el calentamiento del planeta. Los acuerdos comerciales promueven conscientemente la comercialización y definen los productos y servicios en términos de su capacidad de ser explotados con fines lucrativos por parte de las empresas mundiales. Incluso los más fervientes partidarios de los acuerdos comerciales admiten que hay ganadores y perdedores en este juego amañado.

Los ganadores son generalmente los países poderosos que son capaces de hacer valer su poder, las empresas multinacionales que son las que se encuentran en mejor situación para aprovechar el nuevo acceso a los mercados y los consumidores adinerados que pueden permitirse las importaciones extranjeras. Los perdedores tienden a ser los trabajadores que se enfrentan a la pérdida de empleo y a una presión a la baja sobre los salarios, los usuarios de los servicios públicos y las pequeñas empresas locales que no pueden competir con las empresas multinacionales.

El TISA se encuentra entre la alarmante nueva ola de acuerdos comerciales y de inversión basados en poderes jurídicamente vinculantes que institucionalizan los derechos de los inversores y prohíben las medidas gubernamentales en una amplia gama de ámbitos sólo incidentalmente relacionados con el comercio.

El TISA impedirá que los gobiernos puedan devolver los servicios públicos a manos públicas cuando las privatizaciones fracasen, restringirá las reglamentaciones nacionales relativas a la seguridad de los trabajadores, limitará las reglamentaciones en materia de medio ambiente y protección de los consumidores, así como la autoridad reguladora en ámbitos tales como la concesión de licencias para centros de cuidado de la salud, centrales eléctricas, instalaciones de eliminación de desechos y la acreditación universitaria y escolar.

Este acuerdo tratará a los trabajadores migrantes como mercancías y limitará la capacidad de los gobiernos de garantizar sus derechos. Las normas del trabajo deberían ser establecidas por la Organización Internacional del Trabajo (OIT), con su estructura tripartita, y no estar cubiertas por acuerdos comerciales.

Increíblemente, tras la crisis financiera mundial, el TISA también pretende desregular aún más los mercados financieros. Sabemos que los grandes intereses corporativos están fuertemente implicados en las negociaciones del TISA.

Sabemos que la última vez que se negoció un amplio acuerdo en materia de servicios (AGCS) – se desató una protesta pública mundial. Y sabemos que actualmente se están realizando grandes esfuerzos por mantener secretas las negociaciones del TISA.

Con unos riesgos tan importantes para las personas y para nuestro planeta, esto es un escándalo. Quién en un país democrático aceptará que su gobierno apruebe en secreto leyes que modifican el poder y la riqueza, comprometen a los futuros gobiernos y restringen la capacidad de su nación de responder a las necesidades de los ciudadanos de una manera tan fundamental ?

Los textos de negociación del Acuerdo sobre el Comercio de Servicios deben ser divulgados para su análisis y toma de decisiones públicos. El TISA no debe cubrir ningún servicio público ni restringir la capacidad de ningún gobierno para reglamentar en función del interés público. No debería realizarse ningún tipo de comercio con los servicios públicos.

Rosa Pavanelli,
Secretaria General
Internacional de Servicios Públicos


La Internacional de Servicios Públicos (ISP) es una federación sindical mundial que representa a 20 millones de trabajadores y trabajadoras que prestan servicios públicos esenciales en 154 países. La ISP defiende los derechos humanos, promueve la justicia social y el acceso universal a servicios públicos de calidad. La ISP trabaja con el sistema de las Naciones Unidas y en colaboración con entidades de la sociedad civil, sindicatos y otras organizaciones.

Public Services International, BP 9, F-01211 Ferney-Voltaire Cedex, France.
Tel: +33 (0)4 50 40 64 64 Fax: +33 (0)4 50 40 50 94

 

  * * * * * * * *  
 
Lire la suite...
 
Les membres du comité

Pindaro Hugo GUARIN
Fondateur président de l’ADETRA

Association adetra

«J’ai un diplôme de l’ESAP, Ecole Supérieur d’Administration Publique, Bogotá ; un autre de l’IIAP, Institut International d’Administration Publique, Paris, et encore un de l’IUED – Université de Genève, en Etudes de Développement. Depuis 40 ans je me bats pour les conquêtes syndicales. Le moyen le plus effectif à niveau Suisse romande est l’intervention de l’ADETRA devant les tribunaux. En effet dans mes différentes universités j’ai privilégié la formation juridique notamment en droit administratif et droit du travail. J’espère développer l’essor international de l’ADETRA pour organiser la résistance contre le libéralisme à outrance. Voici pour l’essentiel »
  

Barbara BIANCHI

Barbara Bianchi est cinéaste de formation. Sa préocuppation s'est toujours située dans le domaine social. A travers différentes associations de défense des droits humains, elle a passé plus de quinze ans à dénoncer activement les violations des droits fondamentaux subies par les peuples vivant sous les régimes dictatoriaux tortionnaires d'Amérique Latine principalement durant les années 80.

Elle est membre du comité de l'ADETRA depuis ses débuts. Elle a désiré apporter son soutien à cette association syndicale pour deux raisons: d'une part, parce qu'elle connaissait son président et savait que ce qu'il proposait d'entreprendre était sérieux et nécessaire, à la hauteur de ses capacités; et d'autre part, parce qu'elle pensait important de pouvoir défendre les "petits gens", ceux qui ne sont pas écoutés, qui ne font partie d'aucun syndicat existant ou qui ne sont pas assez pris au sérieux, et qui ont besoin qu'on les aide pour mettre fin à l'exploitation et à l'injustice dont ils sont victimes 

 

Nadia MIGHALI

« Je suis sociable et social. Je m’intéresse aux problèmes de la population notamment à niveau de mon quartier. Lorsque j’ai connu l’ADETRA j’ai découvert une manière effective de lutter contre les inégalités notamment en assumant la défense des travailleuses et des travailleurs qui ne connaissent pas leurs droits. Mon activité est reconnue par mes collègues qui m’ont élue au comité. J’estime représenter le secteur de la restauration puisque j’y ai travaillé pendant une douzaine d’années »

 

Lire la suite...
 
TISA & TTIP
 
L’Accord sur le Commerce des Services (ACS) appelé TISA est négocié depuis février 2012 à Genève, en dehors des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), et dans une extrême opacité. Actuellement, les gouvernements de 22 Etats sont engagés dans ces négociations; USA, Canada, Australie, Japon, Suisse, Liechtenstein, Islande,  Norvège, Turquie, Israël, Maurice, Mexique, Panama, Colombie, Pérou, Chili, Costa Rica, Taipei chinois, Hong Kong (Chine), Nouvelle-Zélande, Pakistan, Corée du sud, ainsi que la Commission européenne (qui représente les 28 Etats membres de l'UE). L'Uruguay et le Paraguay se sont retirés des négociations.
 
Depuis 2012, les parlementaires européens et nationaux ne sont pas informés du contenu de ces négociations, ce qui est foncièrement antidémocratique ! Les citoyens, syndicats, ONG et autorités régionales doivent aussi être mis au courant et consultés sur cet accord qui les concerne directement.
Le 3 février 2016, le Parlement européen a voté une Résolution non contraignante demandant à la Commission européenne (organe exécutif de l'UE) de changer d'orientation, afin de protéger les droits des citoyens, des travailleurs et consommateurs. Le besoin de transparence est l'une des recommandations des parlementaires, en tant que principe démocratique fondamental dans la négociation d'accords commerciaux.

TISA vise à « commercialiser » la quasi-intégralité de nos services publics, les Entreprises détenues par l'Etat, et certains services privés, en les mettant en concurrence avec les services fournis par les multinationales, lesquelles ont uniquement pour but de faire du profit. La dernière fuite de Wikileaks et le Rapport de la Commission européenne de la 21e ronde de négociation confirment que TISA devrait comprendre un mécanisme de règlement des différends Etat contre Etat.
https://wikileaks.org/tisa/document/201609_TiSA_Institutional-and-dispute-settlement-provisions/page-1/#pagination 
http://trade.ec.europa.eu/doclib/docs/2016/november/tradoc_155095.pdf    


Dès septembre 2013, la fédération syndicale "Internationale des services publics (PSI-ISP)" et le réseau "Notre monde n’est pas à vendre (OWINFS)" ont dénoncé publiquement les négociations secrètes qui ont lieu à Genève sur TISA. 

Au niveau européen et mondial, des organismes faîtiers représentant la société civile se sont positionnés tels la Confédération syndicale internationale (CSI), la Confédération européenne des syndicats (CES/ETUC), le Comité des Régions de l’Union européenne (CdR). De plus, 341 organisations représentant des centaines de millions de personnes du monde entier ont appelé les gouvernements à abandonner les discussions sur TISA. (voir ci-après)

En Suisse, le Syndicat national des services publics, des ONGs, associations et syndicats, deux partis politiques (PS et Verts) et des élus de gauche et de droite ont clairement marqué leur opposition à TISA. Plusieurs Villes et communes se sont symboliquement déclarées "zone hors-TiSA". Le Parlement du canton de Genève s'est également positionné contre cet accord, à une large majorité, comme en Ville de Genève. Des parlementaires nationaux ont interpellé le gouvernement suisse.


Malgré les informations diffusées par la presse et les entités précitées, nous constatons, au fil des mois, que la population suisse est très peu au courant de l'existence des méga-traités commerciaux initiés dans les années 1990 (ALENA, CETA, TPP, TTIP). Parmi eux, l'Accord sur le commerce des services (TISA) semble être le traité le moins connu. Il est par conséquent peu contesté par la population, malgré l'importance et la proximité du danger qu'il représente. 

 

Dès lors, chacun-e d'entre nous peut agir pour préserver notre environnement et nos acquis sociaux, en informant nos proches, et en interpellant nos autorités locales ! Voici une image très "parlante" de Stop Tafta : https://stoptafta.wordpress.com/2016/02/19/tafta-ceta-tisa-hors-tafta-ou-en-sont-nos-actions/
 
Page créée le 25 février 2016, mise à jour le 3 décembre 2016
Isabelle Muller, membre du Comité de l'Adetra
 
 
 
 DERNIERES NOUVELLES CONCERNANT TiSA  CETA : 
 
 
  CETA  Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne
 
 Les 1 et 2 décembre 2016. Articles parus dans "7sur7.be" et "RT" : CETA, le ministre-président wallon Paul Magnette remet une «déclaration» à Juncker et menace de suspendre l’accord : http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/3017912/2016/12/01/Magnette-menace-d-activer-la-clause-de-suspension-du-CETA.dhtml
 
  
_________________________________________________________________________________________________________
 
 
L'ACCORD SUR LE COMMERCE DES SERVICES  TiSA :
 
AGENDA DES NEGOCIATIONS :
  • Le 21 novembre 2016. Selon une source internationale, il n'y aura pas de nouveau cycle de négociations sur TISA en novembre. Par contre, les négociateurs se réuniront à Genève du 5 au 9 décembre 2016 pour faire un inventaire et stabiliser les progrès réalisés à ce jour.
  • Frown Reuters. Le 26 septembre 2016, Michael Punke, ambassadeur des États-Unis à l'Organisation mondiale du commerce à Genève, a déclaré que les pays négociateurs de TISA prévoient se réunir les 5-6 décembre 2016 pour tenter de finaliser cet accord : http://in.reuters.com/article/us-trade-services-idINKCN11W2BJ Selon une information diffusée par l'OWINFS
 
FUITES TISA, ARTICLES, CONFERENCES, SITES :

 

ACTIONS POSSIBLES :

 ♣ Nous suggérons aux organisations de prévoir des campagnes nationales d'affichage pour informer les populations qui ne connaissent généralement pas TISA.

Et selon la suggestion d'un Vert genevois, d'informer le Conseil des Communes et Régions d'Europe (CCRE) :  "Le Conseil des Communes et Régions  d’Europe est la plus importante et la plus ancienne association de collectivités territoriales en Europe. Elle est la seule organisation à fédérer les associations nationales d’autorités locales et régionales de 41 pays européens et représente, à travers elles, tous les niveaux de territoires - locaux, intermédiaires et régionaux." : http://www.ccre.org/fr/article/a_propos_du_ccre

150 000 collectivités sont regroupées au sein des 60 associations membres du CCRE :
http://www.ccre.org/fr/article/a_propos_des_membres

La liste des membres du CCRE : http://www.ccre.org/fr/associations/index 
L'annuaire des élus du CCRE : http://www.ccre.org/fr/elus

Les citoyens peuvent simplement interpeller leurs autorités communales ou régionales. 

Merci aussi d'intégrer TISA dans les prochaines manifestations.

→ Les fuites sur TISA, articles de presse et conférences complémentaires se trouvent juste après le CETA

 
__________________________________________________________________________________________

 
  CETA  Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne
 
Octobre 2016 : le débat démocratique sur le CETA n'est pas le problème mais la solution :
 
Vendredi 14 octobre 2016, le chef du gouvernement wallon, Paul Magnette, déclarait : "Je ne donnerai pas les pleins pouvoirs au gouvernement fédéral et la Belgique ne signera pas le CETA le 18 octobre". Or, le gouvernement fédéral belge ne peut signer le CETA sans l’aval des Parlements régionaux.
(Voir le Discours de Paul Magnette du 16 octobre 2016 https://www.youtube.com/watch?v=B5GhqxWeqzQ).

La Wallonie réclame en effet davantage de garanties, notamment en matière de protection de ses citoyens, de ses agriculteurs et de ses PME. En outre, elle émet des réserves sur le mécanisme de règlement des différends Investisseurs-Etats (ICS).

 Voir au Point 4 sur le CETA pour les articles de presse parus entre le 14 et le 30 octobre 2016

Dimanche 30 octobre 2016 :

Le Canada et l'UE signent le traité CETA : http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN12U0I2

CNCD 11.11.11, communiqué du 28 octobre : http://www.cncd.be/Autopsie-a-chaud-de-l-accord-sur

Une action proposée par STOP-TTIP Initiative européenne : Passez le CETA en revue – Faites le “CETA CHECK” : questionnez les membres du Parlement européen sur l’accord de libre-échange prévu entre l’UE et le Canada (CETA). Supprimons le secret qui entoure CETA et portons le débat sur la place publique ! https://stop-ttip.org/fr/

 

En complément :

→ Pour d'autres articles, voir ci-dessous au Point 4 _______________________________________________________________________________________________________
 
  TiSA 

 Smile Wink Nouvelles fuites de Wikileaks sur TISA du 15 septembre 2016 :
Information reçue du Bureau européen des unions de consommateurs BEUC.EU, fédération de 43 associations de consommateurs issues de trente et un pays européens (UE, EEE et pays candidats), créée en 1962 :
 
Article de presse de Christophe Koessler, paru le 21 septembre 2016 dans le journal suisse romand Le Courrier  : http://www.lecourrier.ch/142559/greenpeace_au_front_contre_tisa
 
 
 WinkSmile  TISA, FUITES DU 25 MAI 2016 RÉVÉLÉES PAR WIKILEAKS !!!

Article paru dans Mediapart : https://www.mediapart.fr/journal/international/250516/libre-echange-avec-tisa-les-multinationales-reclament-un-droit-de-veto-sur-les-etats

A noter que l'Annexe sur les "Entreprises détenues par l'Etat" est bien sur la table des négociations ! Elle pourrait concerner par exemple les services postaux, les chemins de fer nationaux, les télécommunications... (la liste est longue) !

"Un rapport publié par l'Internationale des Services Publics (ISP-PSI) : http://www.world-psi.org/fr/acs-vs-action-pour-le-climat-troquer-la-democratie-energetique
___________________________________________________________________________________  

 
LE CETA, traité entre l'UE et le Canada :
  • Mardi 5 juillet 2016, le Collège des commissaires européens a décidé de considérer le CETA, l’accord commercial négocié avec le Canada, comme un traité « mixte », ce qui signifie qu’il n’est pas de la compétence exclusive de l’Union européenne, mais aussi des Etats membres.
    "Toutefois, cette victoire d’étape ne doit pas faire perdre de vue que la ratification par les parlements nationaux pourrait n’avoir lieu qu’après l’entrée en vigueur « provisoire » du traité. En effet, même si le traité est considéré comme mixte, la Commission propose une « application provisoire » pour toutes les matières communautaires en attendant la ratification par les parlements nationaux. Ceci concernerait pas moins de 90% des articles repris dans le CETA. A titre d’exemple, un autre traité commercial avec la Colombie et le Pérou est en application depuis 2013 alors que le Parlement wallon ne l’a jamais ratifié. De plus, la clause d’arbitrage entre investisseurs et États, particulièrement controversée, continuerait de s’appliquer « provisoirement » même après un rejet par un parlement national, pendant encore trois ans". http://www.cncd.be/CETA-la-Commission-europeenne-consultera-les-parlements
  • Ellen Gould, d’origine canadienne, est chercheure spécialisée en commerce international, et une associée de recherche avec CCPA-BC. Elle a publié de nombreuses études, dont le rapport sur TISA «ACS - Les Vrais bons amis… de l’Accord des Entreprises Transnationales» (commandé par l’OWINFS et l’Internationale des Services Publics). Voici à présent son étude du 14 octobre 2016 sur le CETA :  http://behindthenumbers.ca/2016/10/14/comment-laecg-canada-union-europeenne-va-miner-la-democratie/ 
  → Vous trouverez les autres articles relatifs au CETA au Point 4
   
 

 TTIP-TAFTA :
  • Smile Wink Le 2 mai 2016, l’ONG Greenpeace Pays-Bas a dévoilé 248 pages de documents confidentiels concernant les négociations du TTIP-TAFTA !
Communiqué du groupe des Verts/ALE : http://europeecologie.eu/TAFTA-les-craintes-des-ecologistes-confirmees-par-la-publication-de-documents
 
→ Vous trouverez les autres articles relatifs au TTIP au Point 3
 
  
 
 LE GLYPHOSATE

LA DÉCISION PRISE PAR LA COMMISSION EUROPÉENNE :

http://www.levif.be/actualite/belgique/le-glyphosate-toujours-autorise-une-mesure-irresponsable-et-le-contraire-de-ce-qu-attendent-les-citoyens/article-normal-517777.html

 
MONSANTO, PORTRAIT D'UNE MULTINATIONALE (pas tout à fait comme les autres !) :

  • "Le Monde selon Monsanto", film documentaire réalisé par Marie-Monique Robin, sorti en 2008 (1h49') :  https://www.youtube.com/watch?v=cVngG592xKU
    (Arte, ONF, Festival international du film francophone en Acadie, prix Rachel-Carson (Norvège), trophée des sciences du danger (Cannes), Umwelt-Medienpreis (prix des médias allemands, Berlin 2009), l’Ekofilm Festival de Cesky Kumlov (République Tchèque, 2009)).

 

OGM EN INDE :

 
→ Vous trouverez les autres articles relatifs au glyphosate au Point 5

 

 

 LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS, communiqué du 10 novembre 2016 de Michère Rivasi, eurodéputée:

 

 Yell  NOTRE PATRIMOINE ARTISTIQUE EN DANGER !
 
Un avant-goût du CETA et du TAFTA-TTIP :
FLORENCE - ITALIE : La multinationale de la malbouffe McDonald's réclame 19,8 millions de dollars de "dommages et intérêts" à la ville de Florence après le refus de son maire d'autoriser l'implantation d'un de ses restaurants sur la célèbre Piazza del Duomo !! Un parfum de CETA, TAFTA-TTIP avant l'heure !!
Source : page Facebook "Amérique latine résistances" : https://www.facebook.com/Collectif-Am%C3%A9rique-Latine-R%C3%89SISTANCES-636622546422548/?fref=ts
 
 
N.B. Les Tribunaux arbitraux Investisseurs-Etats ne sont actuellement pas prévus dans l'Accord TISA :
https://wikileaks.org/tisa/document/201609_TiSA_Institutional-and-dispute-settlement-provisions/

 

 

 EN SUISSE : AGENDA, OPPOSITION, POSITIONS SUR TISA (TTIP & CETA) :
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 4 sur 10