Menu Content/Inhalt
Accueil

Identification






Mot de passe oublié ?
Soutenir le fondateur de WikiLeaks

Liste de personnalités, organisations et partis soutenant Julian Assange

Cette liste non-exhaustive a été établie par l'Adetra en janvier 2020, dernière mise à jour en février 2020

Les dates précédant les noms de chaque entité - personnalité, organisation - sont mentionnées à titre indicatif; les soutiens à Julian Assange ayant pu avoir lieu sur plusieurs mois, voire plusieurs années.

Le contenu de chacun des documents de cette liste n'engage pas la responsabilité de l'Adetra.

Cette liste est à votre disposition, pas de Copyright.

 

Les experts de l'ONU

·      Dès avril 2019. Le Rapporteur spécial sur la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, Nils Melzer https://news.un.org/fr/story/2019/05/1044741
Twitter de M. Melzer : https://twitter.com/NilsMelzer/

·      Le 5 février 2016. Le Groupe de travail sur la détention arbitraire de l'ONU https://www.ohchr.org/FR/NewYork/Stories/Pages/JulianAssangeArbitrarilyDetainedUNPanelFinds.aspx

·      Le 11 avril 2019. La Rapporteur spéciale de l’ONU sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Agnes Callamard, et l'expert indépendant de l'ONU sur le droit à la vie privée, Joe Cannataci https://news.un.org/en/story/2019/04/1036491

·      Le 11 avril 2019. Réaction du rapporteur spécial de l'ONU sur la protection du droit à la liberté d'expression, David Kaye https://twitter.com/davidakaye/status/1116329346296213509?lang=fr

 

Les personnalités politiques

·      Le 5 avril 2019. Rafael Correa ex-président de l'Equateur : Il n'y a pas le choix, Julian Assange est citoyen équatorien. Il a la citoyenneté équatorienne. Donc, selon notre constitution, il ne peut pas être extradé vers les États-Unis ou ailleurs, a dit M. Correa, en réaction à des rapports selon lesquels Assange allait être expulsé de l'ambassade de l'Équateur à Londres en quelques heures et quelques jours. https://www.youtube.com/watch?v=Ls4OGmWVOGI

·      Le 15 juin 2019. Ögmundur Jónasson, ex-ministre de l'Intérieur d'Islande https://www.youtube.com/watch?v=CmPQY7cXOIg

·      Le 21 octobre 2019. Craig Murray, ex-ambassadeur de Grande-Bretagne https://www.legrandsoir.info/assange-au-tribunal-21-octobre-2019.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

·      Le 4 janvier 2020. Robert John (Bob) Carr, Premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud de 1995 à 2005, et ex-ministre fédéral australien des Affaires étrangères https://www.smh.com.au/world/europe/an-issue-of-freedom-us-treatment-of-assange-risks-souring-alliance-20200101-p53o6x.html

·      Le 26 novembre 2019. Kevin Michael Rudd, ex-Premier ministre d'Australie : "Si [les procureurs américains] estiment que M. Assange a enfreint la loi en obtenant et en divulguant des informations secrètes, alors je me demande ce qui le distingue de tout [autre] journaliste qui sollicite, obtient et publie de telles informations".https://www.smh.com.au/politics/federal/rudd-says-assange-faces-unacceptable-and-disproportionate-punishment-20191125-p53duj.html

·      Le 3 janvier 2020. Le président mexicain, Andrés Manuel López Obrador https://twitter.com/NilsMelzer/status/1213135825443184641

·      Le 9 décembre 2019. L'ex-premier ministre adjoint australien Barnaby Joyce a affirmé que Julian Assange n'est pas différent des autres journaux qui ont publié les mêmes fuites https://www.youtube.com/watch?v=u8V4sw4hajU

·      Le 11 mai 2019. Le candidat présidentiel Mike Gravel, ancien sénateur américain de l'Alaska : Julian Assange ne recevra pas de procès équitable aux États-Unis ! https://www.youtube.com/watch?v=HRXiNXaQo6Q

·      Le 11 avril 2019. Jesse Ventura, 38ème gouverneur du Minnesota, États-Unis https://twitter.com/govjventura/status/1116511935770636290

·      Le 4 janvier 2020. Josy Dubié, ex-correspondant de guerre, journaliste et sénateur belge, a adressé une Lettre ouverte à Amnesty International, afin de comprendre la raison de leur silence assourdissant. http://www.kairospresse.be/article/tous-assange-ni-la-presse-de-masse-ni-amnesty-international?fbclid=IwAR3eBL19eTLHCGgIyz4Vy03j5PI6gRv_ZybMW_ERS4vYMwi8q2ro_ihyx50

 

Pour la Suisse, voir ci-après

 

 

Parlement européen, députés européens et nationaux, et membres de partis

·      Le 16 avril 2019, le Parlement européen a adopté à une large majorité une nouvelle Directive pour les lanceurs d'alerte http://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-8-2019-0366_FR.html#title1

·      Le 19 juin 2019. Des membres du Parlement européen ont adressé une Lettre ouverte au vice-président de la Commission européenne, Frank Timmermans qui stipule que : Lorsqu'un journaliste ou un lanceur d'alerte découvre des secrets d'État qui sont dans l'intérêt public, ils ne doivent pas être poursuivis pour leur acte de service public. La vérité doit être révélée dans tous les cas, et les lanceurs d'alerte qui la révèlent doivent être protégés. Nous pensons que c'est incontestablement le cas de M. Julian Assange, c'est pourquoi cette loi devrait être appliquée pour le protéger de toute mesure de rétorsion éventuelle à la suite de son travail sur la plateforme WikiLeaks https://www.guengl.eu/content/uploads/2019/06/Assange-Case-Letter-to-Timmermans-June-2019-1.pdf

·      Le 14 novembre 2019, Le groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique GUE/NGL https://web-guengl.streamovations.be/index.php/event/stream/journalism-is-not-a-crime-the-assange-extradition-case#/panel1

·      Le 18 avril 2019, l'eurodéputée Verte Eva Joly https://www.humanite.fr/videos/dans-le-sort-de-julian-assange-se-joue-le-futur-de-nos-democraties-671088

·      Le 15 avril 2019. La députée Sevim Dagdelen, membre du Bundestag https://www.youtube.com/watch?v=BN2I2LuV1-o

·      Le 27 novembre 2019. Une audience publique organisée par le parti politique allemand Die Linke s'est tenue au Bundestag allemand https://www.youtube.com/watch?v=nm7tVDPLUOA&feature=youtu.be

·      Le 29 octobre 2019. Un groupe de députés australiens, dont Andrew Wilkie et Dawson George Christensen du parti national libéral https://www.abc.net.au/news/2019-10-29/nq-politician-seeks-meeting-with-wikileaks-founder/11649266

·      Le 22 octobre 2019. Secrétaire national du parti socialiste de l'égalité (SEP), Chris Marsden https://www.youtube.com/watch?v=oPxCFC7txtg et https://www.wsws.org/fr/articles/2020/02/06/jula-f06.html

 

Conseil de l'Europe

·      Le 28 janvier 2020, l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) a appelé les Etats membres à s’opposer à l’extradition du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, vers les Etats-Unis, et à décider qu’il soit rapidement libéré http://assembly.coe.int/nw/xml/XRef/Xref-XML2HTML-FR.asp?fileid=28508&lang=FR / https://bridgesforfreedom.media/council-of-europes-parliamentary-assembly-calls-for-assanges-prompt-release/ Traduction : https://www.legrandsoir.info/l-assemblee-parlementaire-du-conseil-de-l-europe-demande-la-liberation-rapide-d-assange.html

·      Le 19 février, un plaidoyer a été envoyé par la Maison des Lanceurs d'Alerte et seize autres organisations de France, Suisse, Espagne, Belgique et Allemagne à la Commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatović : https://www.ldh-france.org/proces-de-julian-assange-lextradition-vers-les-etats-unis-violerait-gravement-les-droits-de-lhomme/
Avec nos remerciements à Maryse Artiguelong, vice-présidente de la LDH France et de la FIDH !

·      Le 20 février, la Commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe a fait la déclaration suivante : https://www.coe.int/fr/web/commissioner/-/julian-assange-should-not-be-extradited-due-to-potential-impact-on-press-freedom-and-concerns-about-ill-treatment

  

Les personnalités de la Défense nationale et/ou des Agences de renseignements

·      Le 24 juin 2019, Karen U. Kwiatkowski, ex-lieutenant colonel de l’US Air Force, ex-membre de la NSA, et ex-analyste au Pentagone, a relaté que des employés du gouvernement américain du Département de la Défense, du FBI et de la CIA ont interrogé et "traité" Assange avec de la drogue BZ à la prison de Belmarsh. (cf. Horizons et débats). Le BZ est une substance toxicologique non létale officiellement interdite au niveau international par la Convention sur les armes chimiques.  https://www.zeit-fragen.ch/fr/archives/2019/n-14-24-juin-2019/avec-son-procede-de-traitement-contre-julian-assange-lamerique-creuse-sa-propre-tombe.html Et https://www.zeit-fragen.ch/fr/recherche.html?L=2&id=3661&tx_solr%5Bq%5D=24+juin+2019

·      Le 19 décembre 2018. John Kiriakou, ancien agent antiterroriste de la CIA et un ex- enquêteur principal du Comité sénatorial des relations étrangères. Il est devenu le sixième lanceur d’alerte inculpé par le gouvernement Obama en vertu de la loi sur l’espionnage, loi conçue pour punir les espions. Il a passé 23 mois en prison pour avoir tenté de s’opposer au programme de torture de l’administration Bush : "Julian Assange n’aura jamais un procès équitable aux États-Unis" https://www.youtube.com/watch?v=dqaYa2ILkWw

·      Le 14 septembre 2019. Ann Wright, ex-colonel de réserve de l’armée américaine après 29 ans de service. Elle a ensuite servi en tant que diplomate US dans neuf pays et ambassadeur adjoint dans quatre ambassades des États-Unis. Elle est membre du conseil consultatif du Bradley Manning Support Network. En 2003 elle a démissionné du Département d’Etat des Etats-Unis par opposition à la guerre en Irak https://www.stripes.com/instead-of-attacking-wikileaks-fix-what-it-exposed-1.155086

 

Premier Amendement

·      Le 21 novembre 2018. L'ancien avocat en chef du New York Times, James Goodale et célèbre avocat du premier Amendement : "Pourquoi la cause du ministère de la Justice contre Julian Assange établit un précédent incroyablement dangereux" https://gen.medium.com/former-new-york-times-chief-lawyer-rally-to-support-julian-assange-even-if-you-hate-him-639b2d89dd92
Un extrait de cet article a été présenté par The University of Chicago : https://www.law.uchicago.edu/news/james-goodale-58-former-general-counsel-new-york-times-and-famous-first-amendment-lawyer

 

Les organisations de défense des droits de l'homme

 

·      Le 7 janvier 2020. La Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) regroupe 192 organisations nationales de défense des droits humains dans 112 pays. La FIDH a envoyé avec la Ligue des droits de l'Homme France (LDH) une Lettre ouverte à l’attention de l’ambassadeur de Grande-Bretagne en France, signée par Alice Mogwe, présidente de la FIDH, et Malik Salemkour, président de la LDH https://www.ldh-france.org/lettre-ouverte-a-lattention-de-lambassadeur-de-grande-bretagne-en-france-concernant-la-situation-de-monsieur-julian-assange/

·      Diverses actions entreprises par la Ligue des droits de l'Homme France (LDH) https://www.ldh-france.org/?s=assange
Une importante contribution a été apportée par Jean-Pierre Rafier, membre du Comité central LDH France, avec l'apport de Roland Biache, secrétaire général LDH.

·      Le 24 mai 2019. Human Rights Watch, organisation non gouvernementale internationale qui se donne pour mission de défendre les droits de l'homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l'homme. L’organisation compte 450 employé.e.s représentant plus de 70 nationalités. Tribune de Dinah PoKempner, directrice juridique de Human Rights Watch https://www.hrw.org/news/2019/05/24/new-assange-charges-threaten-investigative-journalism

·      Le 24 décembre 2019, Reporters sans frontières, avec une déclaration de son Secrétaire général, Christophe Deloire https://rsf.org/en/news/two-months-assanges-extradition-hearing-rsf-calls-his-release-humanitarian-grounds-and-us-espionage

 


Les médecins

·      Le 23 novembre 2019. 67 Médecins du monde entier adressent une 1ère Lettre ouverte au ministre britannique de l'intérieur Priti Patel https://consortiumnews.com/2019/11/23/doctors-petition-uk-home-secretary-over-julian-assange/

·      Le 6 décembre 2019. Deuxième lettre ouverte des médecins au gouvernement du Royaume-Uni. https://www.legrandsoir.info/julian-assange-deuxieme-lettre-ouverte-au-gouvernement-du-royaume-uni.html Lettre originale : https://truepublica.org.uk/united-kingdom/second-medical-doctors-appeal-to-save-julian-assanges-life/

·      Le 18 décembre 2019. Tribune de Rony Brauman et Jean-Hervé Bradol, ex-présidents de Médecins sans frontières : "Nous appelons à la libération de Julian Assange et de Chelsea Manning, victimes de la vengeance d'Etats". https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/12/18/nous-appelons-a-la-liberation-de-julian-assange-et-de-chelsea-manning-victimes-de-la-vengeance-d-etats_6023328_3232.html

·      Le 12 février 2020. Le Dr Lissa Johnson appelle les travailleurs et les jeunes à se mobiliser pour défendre Julian Assange et Chelsea Manning https://www.wsws.org/fr/articles/2020/02/12/jacm-f12.html

 

Les avocats et juristes

·      Le 13 janvier 2020. James C. Goodale, est l’un des avocats les plus éminents et les plus respectés aux États-Unis. Il a été vice-président et avocat en chef du New York Times, puis vice-président du Times : Il est surtout connu pour avoir représenté le New York Times lorsque ce journal a été poursuivi par le gouvernement Nixon pour avoir publié les documents du Pentagone (Pentagone Papers) en 1971. https://thehill.com/opinion/criminal-justice/477939-will-cia-misbehavior-set-julian-assange-free (faire un copié-collé) et https://www.wsws.org/fr/articles/2020/01/15/pers-j15.html

·      Le 18 janvier 2020. Interview de Maître Annemie Schaus, professeur à la Faculté de droit et de criminologie de l'Université libre de Bruxelles, et avocate au barreau de Bruxelles. Elle a été successivement directrice du Centre de droit public, puis doyenne de la faculté et vice-rectrice à la politique académique de l'université. Elle fait partie de l'équipe de défense de Julian Assange, pour les aspects droits de l'homme, protégés par la Convention européenne des droits de l'homme. https://www.youtube.com/watch?v=xlpTqE8kALI&feature=emb_share&app=desktop
Le 14 novembre 2019. Me Annemie Schaus http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php?article468

·      Le 20 janvier 2019. Tribune de Maître Eva Joly, parue dans "Le Monde" : Julian Assange se meurt en prison pour avoir rendu publics des crimes de guerre. Mme Joly est avocate au barreau de Paris. Ancienne magistrate, elle a été députée européenne "Europe Ecologie-Les Verts" de 2009 à 2019. https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/01/20/eva-joly-julian-assange-se-meurt-en-prison-pour-avoir-rendu-publics-ces-crimes-de-guerre_6026528_3232.html

·      Le 2 décembre 2019. Appel d'avocats internationaux destiné au Royaume-Uni : https://www.transcend.org/tms/2019/12/julian-assange-an-appeal-from-international-lawyers/

·      Le 7 juin 2019. La National Lawyers Guild (NLG) est une association progressiste d’intérêt public composée d’avocats, d’étudiants en droit, de parajuristes, d’avocats pénitentiaires, de juristes membres du collectif juridique et d’autres travailleurs juridiques activistes aux États-Unis. https://www.nlg.org/nlg-reiterates-support-of-julian-assange-chelsea-manning-and-free-press/

·      Le 17 juin 2014. Communiqué de l'Association internationale des avocats démocrates (IADL), organisation non gouvernementale qui regroupe des sections et des membres dans 50 pays et territoires : "59 organisations internationales demandent à l'ONU de remédier aux violations des droits humains dans la détention préventive de Julian Assange, éditeur de Wikileaks." https://iadllaw.org/2014/06/59-international-organizations-call-upon-un-to-remedy-human-rights-violations-in-pre-charge-detention-of-wikileaks-publisher-julian-assange/

·      Le 27 juin 2019. L'Association internationale des avocats démocrates (IADL) a organisé un Evénement parallèle au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies lors, de sa 41e session : "Détention arbitraire et torture de Julian Assange" https://iadllaw.org/2019/06/27-june-geneva-the-arbitrary-detention-and-torture-of-julian-assange/

·      L'avocat Gregory Joseph Barns https://twitter.com/barnsgreg
https://www.smh.com.au/national/the-swedish-case-against-assange-was-always-political-20191120-p53cgs.html

·      Mai 2019. Juan Branco https://www.monde-diplomatique.fr/2019/05/BRANCO/59876

 

Les Fédérations et Unions de journalistes, Organisation de défense de la liberté de la presse

·      Le 14 novembre 2019. La Fédération internationale des journalistes FIJ, la plus grande organisation de journalistes au monde, représente 600'000 professionnels des médias dans 187 syndicats et associations dans plus de 140 pays. Fondée en 1926, la FIJ est l'organisation qui s'exprime au nom des journalistes au sein des Nations Unies et du mouvement syndical international. https://twitter.com/IFJGlobal/status/1194913542815834114

·      Le 2 janv. 2020, la Fédération européenne des journalistes (FEJ) https://europeanjournalists.org/?s=assange

·      Le 24 mai 2019. L'Union nationale britannique des journalistes (NUJ) https://www.nuj.org.uk/news/new-us-charges-against-assange-could-criminalise-the-work-of/

·      Le 11 avril 2019. L'Union américaine pour les libertés civiles ACLU est une importante association à but non lucratif américaine basée à New York dont la mission est de "défendre et préserver les droits et libertés individuelles garanties à chaque personne dans ce pays par la Constitution et les lois des États-Unis". Elle compte environ 500'000 membres https://www.legrandsoir.info/arrestation-de-julian-assange-declaration-de-l-union-americaine-pour-les-libertes-civiles.html

·      Le 13 juin 2019. L'Association des journalistes allemands (DJV) a appelé les autorités britanniques à libérer  immédiatement Assange: https://www.djv.de/startseite/profil/der-djv/pressebereich-download/pressemitteilungen/detail/article/assange-sofort-frei-lassen.html

·      Le 15 octobre 2019. Les principales organisations de défense de la liberté de la presse ont organisé un Evénement à l’Université Columbia à New York https://www.wsws.org/fr/articles/2019/10/18/cmja-o18.html

·      Le 7 juin 2019. Le Club des journalistes du Mexique https://www.wsws.org/fr/articles/2019/06/12/assa-j12.html

 

Les journalistes, éditeurs et médias

·      Le 6 décembre 2019, deux journalistes suisses Serena Tinari et Catherine Riva, lancent l'Appel mondial des journalistes pour soutenir Julian Assange https://antipresse.net/la-communaute-des-journalistes-se-mobilise-pour-julian-assange/

·      Janvier 2020, plus de 1000 journalistes ont déjà signé l'Appel mondial pour défendre Julian Assange, avec les signatures de 80 journalistes suisses https://speak-up-for-assange.org/fr/

·      Le 10 août 2019. Le journaliste d'investigation Mark Davis, lauréat du prix Walkley en 1998 https://www.wsws.org/en/articles/2019/08/10/assa-a10.html

·      Le 23 août 2019. Déclaration conjointe des journalistes Nick Davies et Mark Davis : Depuis qu'il a lancé Wikileaks il y a 13 ans, Julian Assange a travaillé avec un engagement et une bravoure extraordinaires pour faire connaître au grand jour les activités les plus sombres des gouvernements. Il a dénoncé les assassinats, la torture et le meurtre collatéral de civils. https://www.michaelwest.com.au/julian-assange-smears-fade-as-wikileaks-witnesses-concede-he-was-not-reckless-did-protect-informants/

·      Le 14 novembre 2019. Article de 2 journalistes britanniques Mark Curtis et Matthew Kennard https://www.dailymaverick.co.za/article/2019-11-14-julian-assanges-judge-and-her-husbands-links-to-the-british-military-establishment-exposed-by-wikileaks/?__cf_chl_captcha_tk__=b0c35537bf459e4f104beb484340c19a599a896c-1578492001-0-Aey7wL_3MwLcaPtkpr-dgb52rMywMb7IVQRpTfWnXEJ2P5oGKQ0kzOZhJGSKSKLYx80JCX5f2XzyvE0Whr9Gy1drYQ1Tk2AZGphp0j0bsjSJhN99ZdMjfnJKFOerBuKoBepUuvO5yog_sdyPoQHA5gL_tAm-9kyUrw_9FKBkgslL54YbZW05p3A3jM31PfEJPEZkRpXZiv9_mzXN842w_u87Z6M3xVkyS01JV9sA0Q5DKAX5bqwEkMuGSpmDWi2ewrLXArepQOApD3FeadH0CiMdYi53EflsSnyTs5ik4Wr0S_p4dFifaapnx2cK5ZjJV_dhT5kPBVFVmxmT13wT6bS_maFSm-SJunGDxDy_zIjL6OWTZ5Sd1QF2GK-Wj9fXjtNX6gP07s1v609N708E7tqQSKVdiaEB131q64HfyIBC956NOiO6AVzFPCQhPsITV7ZKV7JNAGqUoahi79BtWQMKhRex5cOa02MqgsPtLEaY2wlIPn50SDm1zlOnpTAmPyP5zg5d6nrYvg9qG__W7E4

·      Le 22 août 2019. La journaliste Stefania Maurizi https://www.twitlonger.com/show/n_1sr06pq?new_post=true

·      Le site World Socialist Web Site (WSWS) et ses journalistes, dont Oscar Grenfell - importante contribution par de nombreux articles https://www.wsws.org/fr/articles/2019/11/25/asan-n25.html

·      Le journaliste Viktor Dedaj apporte une importante contribution sur ce dossier par de très nombreuses traductions https://www.legrandsoir.info/preoccupations-des-medecins-au-sujet-de-la-situation-critique-de-m-julian-assange-lettre-ouverte-au-ministre-britannique-de-l.html

·      Le 4 novembre 2019. Lucy Komisar, journaliste d'investigation américaine basée à New York, lauréate du prix Gerald Loeb, le principal prix américain pour le journalisme financier https://www.thekomisarscoop.com/2019/11/assange-lawyers-links-to-u-s-govt-bill-browder-raises-questions/

·      Le 21 octobre 2019. Aymeric Monville, éditeur et écrivain, auteur du livre "Julian Assange en danger de mort" https://www.youtube.com/watch?v=9abaFepzXM0

·      Le 16 novembre 2018. Important article du journaliste Charlie Savage, lauréat du prix Pulitzer, correspondant à Washington pour le New York Times https://www.nytimes.com/2018/11/16/us/politics/julian-assange-indictment.html

·      Le 23 avril 2019. La journaliste indépendante Elizabeth Vos https://www.les-crises.fr/les-revelations-de-wikileaks-n1-la-video-qui-a-place-assange-dans-le-collimateur-des-etats-unis/

·      Le 24 mai 2019. La journaliste Caitlin Johnstone https://medium.com/@caityjohnstone/how-many-times-must-assange-be-proven-right-before-people-start-listening-61229805a3d8

·      Le 23 octobre 2019. Interview du journaliste australien John Pilger par le média RT https://www.youtube.com/watch?v=GLXzudMCyM4

·      Le 12 décembre 2019. Le journaliste Jan Jirat du Wochenzeitung WOZ (Suisse) https://www.woz.ch/1950/assange-und-die-pressefreiheit/der-falsche-feind

·      Le 23 février 2020. La journaliste, auteur et scénariste Véronique Pidancet-Barrière https://www.youtube.com/watch?v=ZaVUGjRhOcI

·      Le 27 novembre 2019. Trois syndicats français, membres de la FIJ dont le syndicat national des journalistes SNJ, le syndicat national des journalistes SNJ-CGT et l'Union syndicale des journalistes CFDT https://snjcgt.fr/2019/11/27/julian-assange-lettre-ouverte-a-emmanuel-macron/

·      Le 15 avril 2019. Le journal en ligne Contrepoints https://www.contrepoints.org/2019/04/15/341634-julian-assange-102-milliards-de-dollars-contre-la-vie-dun-homme

·      Le 6 février 2020. La Zweites Deutsches Fernsehen (ZDF), deuxième chaîne de télévision publique fédérale allemande présente un interview avec le Rapporteur spécial de l'ONU sur la torture, Nils Melzer. L'affaire Assange : le rapporteur spécial de l'ONU voit une conspiration menée contre le fondateur de Wikileaks https://www.youtube.com/watch?v=50zQG6yPY58

 

Le monde de la culture

·      Le 15 juin 2018. Ken Loach, l'un des cinéastes les plus respectés au monde https://www.wsws.org/fr/articles/2018/06/15/loac-j15.html

·      Le 27 novembre 2019. C'est la deuxième fois que l'œuvre d'art, intitulée "Anything to Say ?" a été exposée dans la capitale allemande. La sculpture a été créée par l'artiste italien Davide Dormino qui était présent au rassemblement : https://www.youtube.com/watch?v=EkxQdU15T6w

·      Le 2 mai 2019. L'artiste mondialement connu Ai Weiwei https://www.youtube.com/watch?v=GXx8ILGcINU

·      Le 6 décembre 2019. Le musicien et compositeur britannique Brian Eno lance une nouvelle campagne de soutien. On voit sur la vidéo Ann Wright, ancien général de l'armée américaine et Medea Benjamin, militante politique américaine. https://www.youtube.com/watch?v=2eroLnU71pw

·      Le 23 novembre 2019. La designer Vivienne Westwood a déclaré : "Nous vivons dans un pays totalitaire maintenant" https://www.youtube.com/watch?v=ZFic2KXTL1Y

·      Le 7 mai 2019. L'actrice Pamela Anderson https://www.theguardian.com/media/video/2019/may/07/pamela-anderson-speaks-out-after-visiting-julian-assange-prison-video

·      Le 24 août 2012. Tribune des deux célèbres cinéastes Michael Moore et Oliver Stone https://www.nextinpact.com/news/73297-michael-moore-et-oliver-stone-apportent-leur-soutien-a-julian-assange.htm?vc=1

·      Le 2 septembre 2019. Le musicien des Pink Floyd Roger Waters chante "Wish You Were Here" à Londres https://www.youtube.com/watch?v=tMm9CCQOXnA

·      Le 12 avril 2019. Noam Chomsky, linguiste américain https://www.youtube.com/watch?v=RYdDp4mHDRY

 

Autres soutiens

·      Défendant ses "principes", l'ancien analyste militaire américain Bradley (Chelsea) Manning est retournée en prison jeudi 16 mai 2019 pour la troisième fois après avoir de nouveau refusé de témoigner contre le fondateur de WikiLeaks Julian Assange https://www.wsws.org/fr/articles/2019/05/11/pers-m11.html

·      Le père de Julian Assange, John Shipton, interviewé par la RTS : https://www.rts.ch/play/tv/lactu-en-video/video/pere-assange?id=10850722&fbclid=IwAR2cB-wegEejwlBglyenXXSVGfBXmFjbEgM9xRrow_5a5CDLFnPGL8KZh_o

·      John McGhee, citoyen et défenseur des droits humains https://www.facebook.com/112794885456369/photos/a.112960355439822/2715893568479808/?type=3

·      Comptes-rendus d'audiences et analyses de ce dossier par Monika Karbowska, diplômée en Histoire des relations internationales https://lepcf.fr/_Monika-Karbowska

·      Le 27 mai 2019. Mairead Corrigan-Maguire qui a obtenu conjointement avec Betty Williams le Prix Nobel de la paix de l’année 1976 https://www.zeit-fragen.ch/fr/archives/2019/n-12-27-mai-2019/malheureusement-je-suis-convaincue-que-julian-assange-nobtiendra-pas-de-proces-equitable.html

·      Le 11 avril 2019, Le lanceur d'alerte Edward Snowden https://www.lefigaro.fr/flash-actu/arrestation-d-assange-snowden-denonce-un-jour-sombre-pour-la-liberte-de-la-presse-20190411 et https://www.wsws.org/fr/articles/2020/01/31/esja-j31.html

·      Le 24 décembre 2019. La duchesse britannique de Beaufort, Tracy Worcester https://twitter.com/akenneil/status/1209532057405276161

·      Le 5 décembre 2019. Des adolescents australiens appellent au soutien de Julian Assange https://www.wsws.org/en/articles/2019/12/05/teen-d05.html?fbclid=IwAR1ybsM-OLW-r655fw7R55e-kc2XNJjfgF6otMrO7yUY0TcJVA5ZlRPTMvw

 

Nombreux groupes de soutien

·      Les Gilets jaunes français https://www.youtube.com/watch?v=e2mu8XFgs3k

·      Un groupe belge Comité Free.Assange.Belgium

·      Un groupe australien www.assangecampaign.org.au


Lettres ouvertes, Appels et Pétitions

·      Le 15 avril 2019. Le Réseau mondial contre l'impunité des transnationales condamne l'arrestation de Julian Assange et reconnaît la grande valeur du travail accompli par WikiLeaks https://www.stopcorporateimpunity.org/reseau-mondial-contre-limpunite-des-entreprises-condamne-larrestation-de-julian-assange/?lang=fr
Liste des 235 signataires de Global campaign https://www.stopcorporateimpunity.org/appel-a-laction-internationale/?lang=fr

·      Le 17 décembre 2019. Lettre ouverte au premier ministre australien, Scott Morrison, adressée par plus de 40 avocats, universitaires, journalistes, vétérans de la sécurité, dénonciateurs, auteurs et artistes https://independentaustralia.net/life/life-display/open-letter-to-scott-morrison-regarding-julian-assange,13423

·      Novembre 2019, un collectif avec des personnalités du monde de la culture a lancé une pétition https://www.change.org/p/gouvernement-lib%C3%A9ration-de-julian-assange

·      Le 1er décembre 2019. Appel signé par 60 intellectuels de 15 pays remis au Palais de Lambeth appelant Sa Grâce, Justin Welby, Archevêque de Canterbury, à user de son influence morale pour mettre fin à l'emprisonnement injustifié de Julian Assange à la prison de Belmarsh. https://www.globalresearch.ca/appeal-archbishop-canterbury-liberation-julian-assange/5696379?fbclid=IwAR25iEjiFMErFwmADci4jJI73lDT1QkdwxWy0Bf1nQacZwTE6toJSqFbPxY

·      390'000 signatures à la mi-janvier pour la pétition en ligne de Change.org https://www.change.org/p/n-extradez-pas-julian-assange-vers-les-etats-unis

·      Le 26 mai 2019. Déclaration du Comité Wijustice avec 277 signataires, dont des journalistes, juristes et citoyens : https://www.legrandsoir.info/wikijustice-julian-assange-declaration.html

·      Le 9 février 2020. Une pétition massive pour la libération de Julian Assange a été déposée au Parlement australien https://andrewwilkie.org/massive-petition-to-free-julian-assange-tabled-in-australian-parliament-today/

 

Evénements et Rassemblements

·      Nombreux événements et rassemblements annoncés par divers sites, dont celui de "Free Julian Assange" https://www.facebook.com/Free-Julian-Assange-112794885456369/?ref=search&__tn__=%2Cd%2CP-R&eid=ARCSqoFAjDiPe-dCOVjqrO6P-XRMyTvypx87_uh1PiV3Xbmv_b0aWALIJMweHqvAJrqUnsCrHyHtWR9M

·      Le 12 juin 2019 à Londres. Evénement "Imperialism on trial" animé par George Galloway, ancien député, avec les interventions de l'écrivain spécialisé dans les affaires internationales Alexander Mercouris, l'eurodéputée Clare Daly, l'ancien ministre de l'Intérieur d'Islande Ogmundur Jonasson, journaliste Tommy McKearney, l'analyste des affaires mondiales et journaliste Patrick Henningsen, journaliste britannique Neil Clark et du journaliste Roshan Muhammed Salih. https://www.youtube.com/playlist?list=PLto_hqqiYC2D-AeiNlSh8JdT4iI-6ASJ-

·      Le 13 octobre 2019. Evénement "Imperialism on trial - Free Julian Assange" en Irlande du nord https://www.youtube.com/watch?v=wvrPR0MUCSE&fbclid=IwAR2brS8RrVAaQ__ph98DM6SvVDR15o5ro4haCggNCIwbaEksuvtfDan-WKo et https://www.derryplayhouse.co.uk/events/details/imperialism-on-trial-free-julian-assange/1022

·      Le 28 novembre 2019. Le réseau gallois, irlandais, écossais, et anglais WISE Up a organisé un Evénement "Free The Truth" qui a réuni un important panel d'orateurs, avec le soutien du "Committee to Defend Julian Assange" https://wiseupaction.info/2019/12/01/freethetruth-event-in-support-of-julian-assange-photos-and-videos-28-11-2019/

·      Nombreux rassemblements à Londres, New York, Bruxelles (chaque semaine), Paris, villes françaises, plusieurs villes australiennes organisés par le Socialist Equality Party SEP, veilles hebdomadaires à Berlin, Genève https://twitter.com/Unity4J)

 

Julian Assange a reçu de nombreux prix dans le cadre de son travail de publication :

L’Index on Censorship Freedom of Expression Award 2008, The Economist New Media Award (USA) 2008, le 2009 Amnesty International UK Media Award (New Media), le 2010 Sam Adams Associates for Integrity in Intelligence (USA) award, la médaille d’or 2011 de la Sydney Peace Foundation (Australie), le 2011 Martha Gellhorn Prize for Journalism (UK), le 2011 Walkley Award for Most Outstanding Contribution to Journalism (Australie), le Prix Blanquerna 2011 du meilleur communicateur (Espagne), le Prix international Piero Passetti 2011 du journalisme de l’Union nationale des journalistes italiens, le Prix Jose Couso 2011 de la liberté de la presse (Espagne), le Prix international de la vie privée 2012, le Yoko Ono Lennon Courage Award en 2013, le Global Exchange Human Rights Awards en 2013, Médaille d'argent des meilleurs films et télévisions du monde aux festivals de New York (2013), ainsi que les nominations officielles pour le Prix Mandela des Nations unies (2014), le Prix de l'Union des journalistes du Kazakhstan (2014), et pour, le Prix Daphné Galizia (2019), le prix Gary Webb 2020 pour la liberté de la presse. Julian Assange a été pressenti pendant plusieurs années pour le Prix Nobel de la paix.

 

EN SUISSE

·      Jeudi 11 avril 2019. Dick Marty, ex-procureur général tessinois et ancien rapporteur sur les prisons secrètes de la CIA pour le Conseil de l'Europe : "Assange n’a fait que dire la vérité. Il a révélé des actions criminelles et réveillé la conscience internationale" https://www.rts.ch/info/monde/10359555--je-suis-choque-assange-n-a-fait-que-dire-la-verite-clame-dick-marty.html

·      Le 11 avril 2019. Intervention de Carlo Sommaruga, conseiller national socialiste genevois : https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/arrestation-de-julian-assange-carlo-sommaruga-denonce-un-arrangement-politique?id=10340355

·      Le 2 mai 2019. 22 juristes suisses de renom veulent que la Suisse accorde l'asile à Julian Assange : https://www.swissinfo.ch/fre/des-juristes-appellent-la-suisse-%C3%A0-donner-l-asile-%C3%A0-julian-assange/44935822

·      Le syndicat Adetra, Genève est actif sur ce dossier depuis mars 2019 et a organisé deux rassemblements les 13 avril et 28 mai 2019 http://www.adetra.org/index.php?option=com_content&task=view&id=45&Itemid=35
Le 26 décembre 2019. Un proche de l'Adetra, Bertrand Du Pasquier, a contacté l'un de ses amis cardinal qui a adressé un message au Pape François afin qu'il intercède pour la libération de Julian Assange. Ce message suit un parcours protocolaire au sein du Vatican (Cardinal, Nonce, Secrétariat du Pape).

·      Le 15 mai 2019. Le Centre Europe - Tiers Monde (CETIM) https://www.cetim.ch/la-campagne-mondiale-condamne-larrestation-de-julian-assange/

·      L'avocate Zeina Wakim, basée à Genève, a apporté une importante contribution à ce dossier par ses conseils juridiques.

·      Du 8 novembre au 7 décembre 2019. L'Association pour le Patrimoine Industriel (API) a présenté une exposition sur la Presse/censure, incluant des présentations sur Julian Assange et Chelsea Manning, avec des ateliers, tables rondes, conférences et projection http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php?article468

·      Le 16 novembre 2019. Le journaliste Guy Mettan http://www.darksite.ch/alachaine/spip/spip.php?article468

·      Le 19 décembre 2019. Rassemblement devant l'ONU organisé par l'association Solidarités sans frontières, avec un Appel aux autorités suisses signé par 19 organisations et partis suisses https://www.facebook.com/events/2558148767608500/

·      Le 1er mars 2020. La Radio télévision suisse (RTS) interviewe l'avocat et parlementaire national Jean-Luc Addor (UDC) https://www.rts.ch/play/tv/mise-au-point/video/jean-luc-addor-un-udc-defenseur-de-julian-assange?id=11132036

·      Le 19 décembre 2019. La RTS Interviewe Nils Melzer https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/nils-melzer-julian-assange-montre-les-symptomes-des-victimes-de-tortures-psychologiques-?id=10957872

·      Le 29 décembre 2019. La RTS interviewe Nils Melzer https://www.rts.ch/info/monde/10974723-lattitude-des-etatsunis-dans-le-cas-assange-rappelle-un-regime-dict

·      Le média suisse Horizons et débats, avec plusieurs articles de fond https://www.zeit-fragen.ch/fr/editions/2019/n-25-25-novembre-2019/le-silence-cest-la-participation.html et https://www.zeit-fragen.ch/fr.html

·      Le 17 juin 2019. Interview d'Alfred de Zayas : https://dezayasalfred.wordpress.com/2019/06/17/interview-on-the-arrest-of-julian-assange/

·      Le 19 février 2020. Le Courrier https://lecourrier.ch/2020/02/19/geneve-pourrait-accueillir-julian-assange/

·      Le 15 avril 2019. Le Parti suisse du travail exige que le gouvernement suisse accorde l’asile politique à Julian Assange : http://www.pst.ch/v5/spip.php?article558

·      Le 28 décembre 2019. Le journal "SonntagsBlick" interviewe Nils Melzer : "L'attitude des Etats-Unis dans le cas Assange rappelle un régime dictatorial" https://www.blick.ch/news/ausland/schweizer-uno-sonderbeauftragter-ueber-prozess-gegen-julian-assange-das-erinnert-an-ein-diktatorisches-regime-id15683116.html?utm_medium=social&utm_campaign=share-button&utm_source=twitter

·      Le 11 février 2020. L'affaire Julian Assange parvient au niveau fédéral : au cours de la session de printemps, le Rapporteur spécial de l'ONU sur la torture, Nils Melzer, cherchera personnellement à échanger directement avec les députés au Parlement fédéral https://www.blick.ch/news/politik/wikileaks-gruender-in-isolationshaft-der-fall-assange-erreicht-bundesbern-id15740250.html

·      Le 16 janvier 2013, EPFL le Mediengruppe Bitnik a envoyé un paquet adressé à Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, à l’ambassade d’Equateur à Londres. https://www.epfl.ch/campus/art-culture/museum-exhibitions/artlab/fr/page-146276-fr-html/come-chat-with-me_fr/come-chat-with-me-modules/come-chat-with-me-delivery-for-mr-assange_fr/

 

Objets parlementaires déposés en Suisse :

Niveau national. Objets parlementaires déposés au Conseil national (Parlement fédéral) : https://www.parlament.ch/fr/suche#k=assange

Niveau cantonal genevois. Objet parlementaire déposé au Grand conseil :

 

  • Le 27 février 2020, le Grand Conseil genevois a adopté à une large majorité la Résolution déposée par le député écologiste Jean Rossiaud, invitant le gouvernement suisse à délivrer de toute urgence un Visa humanitaire à M. Julian Assange afin de lui permettre de venir à Genève pendant quelques mois pour y être soigné. Cette Résolution parlementaire a été soutenue par six des sept partis représentés au Grand Conseil, ainsi que par le Conseil d'Etat genevois (Exécutif cantonal).
    Débats au Grand Conseil ayant porté sur la résolution R 906 (voir à 21h44) : https://ge.ch/grandconseil/sessions/video/020210/53/

    • Début avril, le Conseiller d'Etat, membre de l'Exécutif genevois, M. Mauro Poggia, a entrepris des démarches au niveau fédéral.

 
Niveau municipal genevois. Objet parlementaire déposé au Conseil municipal :

 

En complément - Protection des lanceurs d'alerte :

Bruxelles, le 14 février 2019. Lettre ouverte de Reporters sans frontières et 79 autres organisations adressée au Conseil de l'UE et aux États membres concernant la directive sur les lanceurs d'alerte https://rsf.org/fr/actualites/lanceurs-dalerte-lettre-ouverte-au-conseil-de-lue-et-aux-etats-membres

Nota bene : cette liste n'est pas exhaustive ! De très nombreuses autres personnalités et organisations, dont celles d'Amérique latine, soutiennent également Julian Assange !

Cette liste provisoire des soutiens à Julian Assange a été réalisée par le Syndicat Adetra à Genève

E-mail Adetra : Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

 

 
Le 13 juin 2019, modifié le 19 novembre 2019

PROPOSITION DE COURRIEL À ENVOYER À VOS CONTACTS :
Vous pouvez reprendre cette proposition de courriel, avec le modèle de lettre destinée aux institutions, à votre convenance (pas de copyright).

LOGO de votre organisation

Adresse

Madame, Monsieur,

Nous vous adressons une demande urgente de soutien à Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, dont la vie est aujourd'hui est gravement menacée.

Depuis 2010, les Etats-Unis, soutenus par d'autres gouvernements, dont le Royaume-Uni et la Suède, persécutent et poursuivent Julian Assange pour avoir publié sur WikiLeaks, et en partenariat avec de grands médias, des dizaines de milliers de documents classifiés, avec des preuves sur des crimes de guerre et de torture, commis par l'armée américaine en Afghanistan et en Irak, dont la vidéo "Collateral Murder". Pour rappel, l'offensive armée des Etats-Unis et de leurs alliés britanniques en Irak, avait été déclarée "illégale" par Kofi Annan.

L'organisation indépendante Iraq Body Count (IBC), a dénombré entre 2003 et 2010, 122'000 morts parmi les civils irakiens (à noter que les chiffres de l'IBC se basent sur des décès reconnus officiellement).

Dès 2010, après que Julian Assange ait été innocenté par une enquête suédoise relative à une allégation de viol, la Suède réouvre ce dossier à maintes reprises, calomniant Julian Assange afin de le discréditer auprès de l'opinion publique, et essayant de l'extrader vers les Etats-Unis via la Suède.

Dès 2010, Julian Assange est privé de liberté à Londres, une semaine après avoir commencé à publier "Cablegate" qui fait référence à la publication par WikiLeaks (en 2010) de centaines de milliers de câbles diplomatiques américains, exposant les intrigues du gouvernement américain et de ses alliés dans le monde.

En 2012, Julian Assange se réfugie à l'Ambassade d'Equateur afin d'échapper à une extradition vers les Etats-Unis.

Le 11 avril 2019, l'actuel président de l'Equateur met illégalement fin à son asile politique. Julian Assange est alors arrêté par la police britannique dans l'enceinte de l'ambassade, puis immédiatement incarcéré dans une prison britannique de haute sécurité connue pour ses conditions brutales. C’est là que sont habituellement détenus les prisonniers condamnés pour les meurtres les plus graves et pour des infractions terroristes !

Le 23 mai 2019, les Etats-Unis inculpent Julian Assange pour espionnage, puis le 10 juin 2019 ils présentent officiellement une demande d'extradition au Royaume-Uni. Or, nous savons que si Julian Assange devait être extradé aux USA, il ne bénéficierait en aucun cas d'un procès équitable. La récente inculpation pour espionnage entraînerait un emprisonnement à vie, un risque de torture, voire la peine capitale.

A cet égard, la justice fédérale américaine autorise la peine de mort pour l'espionnage, selon le site spécialisé Death Penalty Information Center. https://www.lepoint.fr/monde/julian-assange-sera-extrade-vers-les-etats-unis-affirme-washington-21-07-2019-2325838_24.php
https://deathpenaltyinfo.org/

Selon la déclaration de l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU) : "Pour la première fois dans l’histoire de notre pays, le gouvernement des Etats-Unis a porté des accusations criminelles en vertu de la Loi sur l’espionnage contre un éditeur pour la publication d’informations véridiques. C’est une attaque directe contre le Premier Amendement [à la Constitution des Etats-Unis, qui établit la liberté de la presse]. Ces accusations constituent une grave attaque de l’administration Trump contre le journalisme, établissant un dangereux précédent qui peut être utilisé pour cibler tous les organismes de presse qui exercent un contre-pouvoir au gouvernement."

Début juin 2019, le Rapporteur spécial de l'ONU sur la torture, Nils Melzer, a averti que Julian Assange pourrait mourir en prison si sa persécution ne cessait pas immédiatement. https://www.wsws.org/fr/articles/2019/06/08/asfb-j08.html
Le 5 octobre, le père de Julian Assange, John Shipton, a déclaré que l'état de santé de son fils s'est détérioré au point où il risque de mourir. https://www.wsws.org/en/articles/2019/10/05/ship-o05.html
Le 8 octobre, le WSWS nous informe que la vie de Julian Assange est en grand danger à la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres où il continue de subir de graves sévices.
https://www.wsws.org/fr/articles/2019/10/08/pers-o08.html
Le 12 octobre, nous avons été constertés d'apprendre : Un journaliste de l'AFP a déclaré qu'Assange, qui s'est présenté hier à l'audience d'administration par liaison vidéo, "a donné son nom et son âge d'une voix haletante et légèrement grinçante tout en se balançant d'avant en arrière, les épaules affaissées. Assange a commencé à tirer sur les manches de son pull sur les jambes croisées tout en écoutant le juge passer quelques minutes à examiner l'affaire." https://www.wsws.org/en/articles/2019/10/12/pers-o12.html

Suite à l'audience du 21 octobre, Craig Murray, ancien diplomate britannique et actuel défenseur des droits de l'homme a déclaré que «l'apparence physique d'Assange n'était pas aussi bouleversante que sa détérioration mentale. Lorsqu'on lui a demandé de donner son nom et sa date de naissance, il a visiblement eu de grandes difficultés pendant plusieurs secondes à s’en souvenir». Murray a écrit dans une sérieuse mise en garde : «Toutes les personnes présentes au tribunal hier ont constaté que l'un des plus grands journalistes et dissidents de notre époque fait l’objet de torture à mort aux mains de l'État, sous nos propres yeux https://www.wsws.org/fr/articles/2019/10/25/pers-o25.html

Compte tenu de ce qui précède, nous vous proposons d'envoyer des lettres de soutien à Julian Assange, destinées à votre gouvernement, au Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH), et au gouvernement britannique.

Voici le modèle de lettre que nous mettons à votre disposition :

Mesdames, Messieurs,

Nous vous écrivons pour vous demander instamment de protéger la vie du fondateur de WikiLeaks, M. Julian Assange.

Le 12 avril 2019, Dick Marty, ex-procureur général tessinois et ex-rapporteur sur les prisons secrètes de la CIA pour le Conseil de l'Europe déclarait : "Assange n’a fait que dire la vérité. Il a révélé des actions criminelles et réveillé la conscience internationale".

En publiant des faits qu'un gouvernement préférerait garder secrets, la presse d'investigation assume un rôle de contre-pouvoir et de préservation de la démocratie. Les citoyens doivent pouvoir accéder à des informations véridiques, c'est un droit fondamental dans nos démocraties. Or l'administration Trump, en décidant d'inculper Julian Assange pour espionnage, viole ce droit et met en danger la liberté de la presse d'investigation et les lanceurs d'alerte.

Par ailleurs, nous sommes très reconnaissants à WikiLeaks d'avoir révélé des documents issus des négociations secrètes sur les grands accords de libre-échange, tels le TISA, le TPP et le TTIP.

Le 16 avril 2019, le Parlement européen a adopté à une large majorité une nouvelle loi visant à renforcer la protection des lanceurs d'alerte et à les empêcher de subir des représailles et des conséquences telles que condamnations, exil forcé et procédures judiciaires sans fin. En particulier, et c'est très important, cette directive stipule que lorsqu'un journaliste ou un lanceur d'alerte découvre des secrets d'État qui sont dans l'intérêt public, ils ne doivent pas être poursuivis pour leur acte de service public. La vérité doit être révélée dans tous les cas, et les lanceurs d'alerte qui la révèlent doivent être protégés. Nous pensons que c'est incontestablement le cas de M. Julian Assange, c'est pourquoi cette loi devrait être appliquée pour le protéger de toute mesure de rétorsion éventuelle à la suite de son travail sur la plateforme WikiLeaks.

Par conséquent, nous vous demandons de vous référer à cette nouvelle législation et vous prions instamment d'entreprendre toutes les démarches nécessaires pour une amélioration immédiate des conditions de détention illégales infligées à M. Julian Assange, et d'oeuvrer pour sa libération.

Nous vous remercions de votre attention et vous prions de recevoir, Mesdames, Messieurs, nos respectueuses salutations.


Nous vous remercions par avance de bien vouloir traiter notre demande dans les meilleurs délais.

Avec nos cordiales salutations,
Signatures


Liens
:



Lire la suite...
 
Acuerdo de Libre comercio Tisa
Ginebra, 2017
 Acuerdo sobre el Comercio Internacional de Servicios llamada en inglés "TISA"
(TISA es el acrónimo de Trade in Services Agreement)
 
Prefacio del informe sobre el TISA, escrito por Scott Sinclair, Centro Canadiense de Alternativas Políticas, y Hadrian Mertins-Kirkwood, Instituto de Economía Política, Universidad de Carleton, publicado por la Internacional de Servicios Publicos (ISP) :
 
Tratar a los servicios públicos como mercancías destinadas al comercio crea un error conceptual fundamental acerca de los servicios públicos. El Acuerdo sobre el Comercio de Servicios (en inglés, TISA), que se está negociando actualmente en secreto y fuera de las normas de la Organización Mundial del Comercio, es un intento deliberado por privilegiar los beneficios de las empresas y países más ricos del mundo por encima de los que tienen mayores necesidades.

Los servicios públicos están diseñados para satisfacer las necesidades sociales y económicas vitales –tales como la atención de la salud y la educación– de una manera asequible, universal y en función de las necesidades. Los servicios públicos existen porque los mercados no producirán estos resultados. Además, los servicios públicos son fundamentales para garantizar una competencia leal para las empresas y una reglamentación eficaz para evitar los desastres medioambientales, sociales y económicos –tales como la crisis financiera mundial y el calentamiento del planeta. Los acuerdos comerciales promueven conscientemente la comercialización y definen los productos y servicios en términos de su capacidad de ser explotados con fines lucrativos por parte de las empresas mundiales. Incluso los más fervientes partidarios de los acuerdos comerciales admiten que hay ganadores y perdedores en este juego amañado.

Los ganadores son generalmente los países poderosos que son capaces de hacer valer su poder, las empresas multinacionales que son las que se encuentran en mejor situación para aprovechar el nuevo acceso a los mercados y los consumidores adinerados que pueden permitirse las importaciones extranjeras. Los perdedores tienden a ser los trabajadores que se enfrentan a la pérdida de empleo y a una presión a la baja sobre los salarios, los usuarios de los servicios públicos y las pequeñas empresas locales que no pueden competir con las empresas multinacionales.

El TISA se encuentra entre la alarmante nueva ola de acuerdos comerciales y de inversión basados en poderes jurídicamente vinculantes que institucionalizan los derechos de los inversores y prohíben las medidas gubernamentales en una amplia gama de ámbitos sólo incidentalmente relacionados con el comercio.

El TISA impedirá que los gobiernos puedan devolver los servicios públicos a manos públicas cuando las privatizaciones fracasen, restringirá las reglamentaciones nacionales relativas a la seguridad de los trabajadores, limitará las reglamentaciones en materia de medio ambiente y protección de los consumidores, así como la autoridad reguladora en ámbitos tales como la concesión de licencias para centros de cuidado de la salud, centrales eléctricas, instalaciones de eliminación de desechos y la acreditación universitaria y escolar.

Este acuerdo tratará a los trabajadores migrantes como mercancías y limitará la capacidad de los gobiernos de garantizar sus derechos. Las normas del trabajo deberían ser establecidas por la Organización Internacional del Trabajo (OIT), con su estructura tripartita, y no estar cubiertas por acuerdos comerciales.

Increíblemente, tras la crisis financiera mundial, el TISA también pretende desregular aún más los mercados financieros. Sabemos que los grandes intereses corporativos están fuertemente implicados en las negociaciones del TISA.

Sabemos que la última vez que se negoció un amplio acuerdo en materia de servicios (AGCS) – se desató una protesta pública mundial. Y sabemos que actualmente se están realizando grandes esfuerzos por mantener secretas las negociaciones del TISA.

Con unos riesgos tan importantes para las personas y para nuestro planeta, esto es un escándalo. Quién en un país democrático aceptará que su gobierno apruebe en secreto leyes que modifican el poder y la riqueza, comprometen a los futuros gobiernos y restringen la capacidad de su nación de responder a las necesidades de los ciudadanos de una manera tan fundamental ?

Los textos de negociación del Acuerdo sobre el Comercio de Servicios deben ser divulgados para su análisis y toma de decisiones públicos. El TISA no debe cubrir ningún servicio público ni restringir la capacidad de ningún gobierno para reglamentar en función del interés público. No debería realizarse ningún tipo de comercio con los servicios públicos.

Rosa Pavanelli,
Secretaria General
Internacional de Servicios Públicos


La Internacional de Servicios Públicos (ISP) es una federación sindical mundial que representa a 20 millones de trabajadores y trabajadoras que prestan servicios públicos esenciales en 154 países. La ISP defiende los derechos humanos, promueve la justicia social y el acceso universal a servicios públicos de calidad. La ISP trabaja con el sistema de las Naciones Unidas y en colaboración con entidades de la sociedad civil, sindicatos y otras organizaciones.

Public Services International, BP 9, F-01211 Ferney-Voltaire Cedex, France.
Tel: +33 (0)4 50 40 64 64 Fax: +33 (0)4 50 40 50 94

Diversos documentos sobre TISA : http://www.world-psi.org/fr/base-de-donnees-sur-tisa

 

   * * * * * * * *  

 
Lire la suite...
 
Les membres du comité

Pindaro Hugo GUARIN
Fondateur président de l’ADETRA

Association adetra

«J’ai un diplôme de l’ESAP, Ecole Supérieure d’Administration Publique, Bogotá ; un autre de l’IIAP, Institut International d’Administration Publique, Paris, et encore un de l’IUED – Université de Genève, en Etudes de Développement. Depuis 40 ans je me bats pour les conquêtes syndicales. Le moyen le plus effectif au niveau de la Suisse romande est l’intervention de l’ADETRA devant les tribunaux. En effet dans mes différentes universités j’ai privilégié la formation juridique, notamment en droit administratif et droit du travail. J’espère développer l’essor international de l’ADETRA pour organiser la résistance contre le libéralisme à outrance. Voici pour l’essentiel »
  

Barbara BIANCHI

Barbara Bianchi est cinéaste de formation. Sa préoccupation s'est toujours située dans le domaine social. A travers différentes associations de défense des droits humains, elle a passé plus de quinze ans à dénoncer activement les violations des droits fondamentaux subies par les peuples vivant sous les régimes dictatoriaux tortionnaires d'Amérique Latine principalement durant les années 80.

Elle est membre du comité de l'ADETRA depuis ses débuts. Elle a désiré apporter son soutien à cette association syndicale pour deux raisons: d'une part, parce qu'elle connaissait son président et savait que ce qu'il proposait d'entreprendre était sérieux et nécessaire, à la hauteur de ses capacités; et d'autre part, parce qu'elle pensait important de pouvoir défendre les "petits gens", ceux qui ne sont pas écoutés, qui ne font partie d'aucun syndicat existant ou qui ne sont pas assez pris au sérieux, et qui ont besoin qu'on les aide pour mettre fin à l'exploitation et à l'injustice dont ils sont victimes 

 

Nadia MIGHALI

« Je suis sociable et sociale. Je m’intéresse aux problèmes de la population notamment au niveau de mon quartier. Lorsque j’ai connu l’ADETRA j’ai découvert une manière effective de lutter contre les inégalités notamment en assumant la défense des travailleuses et des travailleurs qui ne connaissent pas leurs droits. Mon activité est reconnue par mes collègues qui m’ont élue au comité. J’estime représenter le secteur de la restauration puisque j’y ai travaillé pendant une douzaine d’années »

 

Ivar PETTERSON

J’ai travaillé comme artisan tapissier-décorateur, d’abord salarié, puis indépendant. Etant depuis 2012 à la retraite, je poursuis mon engagement dans diverses associations, dont l’Adetra. Ayant acquis la nationalité suisse à l’âge de 20 ans, après avoir vécu des discriminations en tant qu’étranger. C’est donc assez jeune, que j’ai été confronté aux questions de l’intégration et de la lutte contre les injustices.

Entre 1965 et 1969, durant les vacances d’été, j’ai travaillé comme volontaire dans le cadre d’un jumelage entre l’est vaudois et une commune algérienne, où j’ai découvert la problématique des luttes de libération et du socialisme autogestionnaire, complété par un voyage en Yougoslavie.

En Suisse, j’ai milité dans « l’Internationale des résistants à la guerre »et le « Comité Paix » contre le militarisme et l’allégeance aux nationalismes, pour un statut de service civil et un engagement dans des missions de post-conflits.

J’ai milité contre les interventions étasuniennes au Vietnam et en Amérique du sud et contre l’intervention soviétique en Afghanistan. Dans les années 80, j’étais l’un des animateurs du « Camp populaire autogéré », un espace ouvert aux réfugiés, en montagne, avec des activités culturelles et sportives.

J’étais aussi membre-fondateur de l’Association CAR (Coordination Accueil & Renseignements) qui, depuis 1974, accueille durant l’été des milliers de visiteurs de Genève, jeunes et moins jeunes dans notre CAR-bleu. J’ai repris la présidence depuis quelques années.

En 2000, j’ai organisé des marches avec les survivants du génocide de Srebrenica, transférées depuis 2005 en Bosnie-Herzégovine sous le nom de « Marche pour la Paix », avec une participation importante, locale et internationale.

 

 

Lire la suite...
 
Soutien à Julian Assange et à Chelsea Manning
 
Cette page a été créée par l'Adetra le 25 février 2016, avec initialement des publications régulières sur les grands accords de libre-échange, dont en particulier l'accord TISA sur lequel l'Adetra a travaillé entre 2014 et 2016. Des ONGs et faîtières syndicales nationales et internationales ont pu travailler sur TISA grâce aux documents secrets révélés par WikiLeaks sur ces accords de libre-échange qui nous concernent tous !
Depuis 2019, l'Adetra a décidé de soutenir Julian Assange et Chelsea Manning pour leur travail immensément courageux et remarquable, au service de l'Humanité !
 
Page mise à jour le 10 août 2020

  

  Justice et Libération immédiate et inconditionnelle pour Julian Assange & Justice pour Chelsea Manning ! ♥ ♥  ♥  ♥   

Deux grands défenseurs des droits humains persécutés politiquement :
Julian Assange est emprisonné et torturé à mort !
Chelsea Manning, après avoir été emprisonnée et torturée,
a été récemment libérée et lourdement pénalisée !

  

Certes, peut-être pensez-vous, mais pourquoi dépenser autant d’énergie pour Assange, alors que d’innombrables personnes sont torturées partout dans le monde ?
Parce qu’il ne s’agit pas seulement de protéger Assange, mais d’empêcher un précédent susceptible de sceller le sort de la démocratie occidentale. Car lorsque dire la vérité est un crime alors que les puissants jouissent de l’impunité, il est trop tard pour corriger le tir. Nous aurons cédé notre voix à la censure et notre destin à la tyrannie incontrôlée.

Nils Melzer
Rapporteur spécial de l’ONU sur la torture

 

Sites importants en soutien à Julian Assange :

 

RECENTES NOUVELLES 2020

 
Julian Assange

Note de l'Adetra du 10 août 2020 : Présentation de Me Geoffrey Robertson sur le site internet de son cabinet juridique à Londres, la Doughty Street Chambers https://www.doughtystreet.co.uk/barristers/geoffrey-robertson-qc. Nous y reviendrons ultérieurement.

En traduction Deepl.com :

Geoffrey Robertson QC est le fondateur et co-directeur de Doughty Street Chambers

Il a eu une carrière remarquable en tant qu'avocat en première instance et en appel, juge international et auteur de manuels scolaires de premier plan. Il a plaidé de nombreuses affaires marquantes dans le domaine des médias, du droit constitutionnel et pénal, devant la Cour de justice européenne, la Cour européenne des droits de l'homme, la Cour suprême (Chambre des Lords et Conseil privé), les tribunaux des Nations unies pour les crimes de guerre, le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) de la Banque mondiale et les plus hautes juridictions de nombreux pays du Commonwealth.

Geoffrey a, en tant que juré, participé à de nombreux procès pénaux à la Old Bailey et à des procès en diffamation devant la Haute Cour.  Il est intervenu dans plusieurs centaines d'affaires rapportées devant la Cour d'appel (tant au civil qu'au pénal) et dans des révisions judiciaires devant la Haute Cour, ainsi que dans des appels ultérieurs.  Il a une grande expérience en matière de conseil, notamment pour des gouvernements, des sociétés de médias, des ONG et des conseils locaux.

* * * * *

Coronavirus - Divers groupes de médecins se constituent dans le monde pour défendre la vérité sur le corona !

L'association allemande Médecins pour l'éducation "Ärzte-für-aufklärung", constituée de 500 médecins et d'environ 1000 supporters, a organisé une conférence à Berlin le 7 mai 2020 - transcription en français par l'ACU : https://acu2020.org/wp-content/uploads/2020/07/Conf%C3%A9rence-de-presse-de-M%C3%A9decins-pour-l%C3%A9ducation-%E2%80%93-Berlin-%E2%80%93-07.05.2020.pdf
Vidéo correspondante sur le site de l'ACU https://acu2020.org/version-francaise

Le samedi 25 juillet 2020, le groupe "Médecins pour la vérité Espagne", officiellement présenté au Palais de la presse à Madrid, est entré en collaboration avec l'ACU et est en contact avec d'autres groupes pour la vérité sur le corona, notamment en Amérique latine (voir la vidéo correspondante)


En complément : La Chine généralise son "crédit social" - instauration d'un modèle de société vertueux !

Note de l'Adetra du 8 août 2020 : une généralisation effroyable de la surveillance, du contrôle et d'un système de gratification/pénalisation/ostracisation des citoyen.e.s - dont les journalistes d'investigation, défenseurs des droits humains et lanceurs d'alerte -, qui appelle chacun.e d'entre nous à un engagement citoyen.

 

Coronavirus Stuttgart - Dr Bodo Schiffmann : Creation d'une Commission d'enquête extraparlementaire sur le Corona (ACU)

Docteurs Martin Haditsch, Bodo Schiffmann, Heiko Schöning - opinion en marge du courant dominant

Communiqué de presse : «Corona tient le monde entier en haleine depuis des mois. Corona nous concerne tous. Bon nombre des mesures gouvernementales de lutte contre la maladie du COVID-19 sont disproportionnées et nuisibles à la population. Puisqu'aucune commission d'enquête indépendante n'a encore été convoquée, la commission d'enquête extraparlementaire Corona, ou ACU en abrégé, a été annoncée le 31 mai 2020 à 5'000 personnes à Stuttgart. L'ACU a également été mentionnée dans le numéro du 20 juin 2020 de l'hebdomadaire "Demokratischer resistance". Le comité Corona est synonyme d'une éducation bien fondée, gratuite et large pour tous les citoyens sur une base multimédia. En outre, les informations sont diffusées au niveau international en plusieurs langues afin d'atteindre la plus large portée possible. L'ACU se veut un projet de participation intergénérationnel organisé par des citoyens pour des citoyens. Cela signifie que des personnes comme vous et moi, ainsi que des experts dans leur domaine particulier, peuvent soutenir l'ACU avec leurs connaissances, leur expérience et leurs contributions sous forme de conférences et d'entretiens. Malheureusement, cela ne fonctionne pas sans assistance. Ainsi, l'ACU est financée par des dons par des dons individuels ou réguliers. Les fondations, anciennes ou nouvelles, sont également les bienvenues. Le travail de fond du Comité Corona est indépendant des services d’appui.»

Site de l'ACU en allemand :
https://acu2020.org/
(avec possibilité de sous-titrer les différentes vidéos en français en cliquant sur le bouton "Sous-titres" de la vidéo, puis en choisissant votre langue à partir du bouton "Paramètres")

Pour la version française d'une partie des documents, voire sous l'onglet "International" de l'ACU https://acu2020.org/version-francaise/ puis cliquer sur le bouton "Sous-titres" pour la première vidéo

 * * * * *

Julian Assange

Note de l'Adetra des 1er et 2 août 2020 :

Une équipe juridique qui ne laisse pas d'interroger...

Me Geoffrey Robertson est le fondateur et le co-directeur de Doughty Street Chambers à Londres, Chambre qui emploie également les avocats Edward Fitzgerald, Jennifer Robinson et Amal Clooney https://www.doughtystreet.co.uk/barristers

Le 25 avril 2019, quelques jours après l'arrestation très choquante de Julian Assange par la police britannique au sein de l'ambassade de l'Equateur, la Clooney Foundation for Justice (CFJ), en collaboration avec ses partenaires Microsoft Corporation, la Columbia Law School, l'American Bar Association et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (OHCHR), annonçait le lancement de son initiative "TrialWatch" https://www.prnewswire.com/news-releases/the-clooney-foundation-for-justice-convenes-human-rights-leaders-to-mark-official-launch-of-trialwatch-initiative-300838222.html

Traduction française : https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.prnewswire.com/news-releases/the-clooney-foundation-for-justice-convenes-human-rights-leaders-to-mark-official-launch-of-trialwatch-initiative-300838222.html&prev=search&pto=aue

Pour rappel, Me Amal Clooney, bien qu'ayant fait partie de l'équipe juridique de Julian Assange (en 2012 et 2013 ?) est passée dans le camp des persécuteurs du fondateur de WikiLeaks : "Au cours de l’élection présidentielle américaine de 2016, les Clooneys ont tenu des collectes de fonds de 176'000 de dollars par tête pour Hillary Clinton, candidate du Parti démocrate, qui a joué un rôle central dans la persécution d’Assange" https://www.wsws.org/fr/articles/2019/07/15/pers-j15.html

https://www.politico.com/story/2016/03/hillary-clinton-george-clooney-fundraiser-221207

Certains avocats de Julian Assange, dont en particulier Geoffrey Robertson et Edward Fitzgerald ont adhéré à l'initiative "TrialWatch" de la Clooney Foundation for Justice https://cfj.org/trialwatch/advisory-board/, initiative qui annonce entre autres (traduction google) :

Les tribunaux sont de plus en plus utilisés comme un outil d'oppression. Dans de nombreux pays, les procureurs et les juges sont utilisés pour emprisonner les détracteurs du gouvernement et les minorités.

Dans d'autres endroits, les décisions d'un juge peuvent être achetées par le plus offrant. Les juges peuvent également être complices de graves violations des droits de l'homme lorsqu'ils condamnent des "crimes" tels que l'homosexualité ou le blasphème, ou lorsqu'ils ignorent les droits des accusés à une procédure régulière. Pourtant, les juges et les procureurs sont rarement tenus de rendre des comptes. Dans certains pays, les salles d'audience sont fermées. Et même lorsque les procès sont ouverts au public, les procédures peuvent être longues, alambiquées et difficiles à comprendre.

En réponse à ces besoins pressants, la Fondation Clooney pour la justice a mis au point une initiative visant à surveiller les procès qui, dans le monde entier, présentent un risque élevé de violation des droits de l'homme et à y répondre. Comme l'a fait remarquer un jour un juge estimé de la Cour suprême des États-Unis, "la lumière du soleil est le meilleur désinfectant".  Nous allons donc surveiller les procès dans lesquels la loi peut être utilisée pour cibler une minorité ou faire taire une critique du gouvernement, ce qui signifie qu'il y a une probabilité de procès politisé et injuste. Nous nous efforcerons de dénoncer l'injustice et de rallier le soutien nécessaire pour que justice soit rendue aux accusés dont les droits ont été violés.

TrialWatch a une portée mondiale et se concentre sur les procès visant les journalistes, les personnes LGBTQ, les femmes et les filles, les minorités et les défenseurs des droits de l'homme.

Nous considérons que l'initiative "Trial Watch" a anticipé la "Conférence mondiale pour la liberté des médias" [sic] qui s'est tenue à Londres les 10-11 juillet 2019 (cf. notre communiqué du 21 octobre 2019 y relatif sur cette page).
Il s'agit pour nous d'une très grave manipulation de l'opinion publique visant à occulter délibérément les droits fondamentaux du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, dont celui de bénéficier d'un procès équitable sur un dossier éminemment politique. L'engagement exceptionnel et exemplaire de Julian Assange en faveur des droits humains, ainsi que son activité de journaliste et éditeur sont de fait niés.

 

En complément et pour rappel :

Dès 2010, suite à la publication de la video tristement célèbre "Collateral Murder", une persécution politique d'une ampleur inédite est menée contre Julian Assange par des personnalités politiques étasuniennes de haut niveau, ainsi que par l'administration du Président démocrate Barack Obama et les agences de renseignement américaines.

 
Le jeudi 23 mai 2019
, le ministère américain de la Justice inculpe Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, pour plusieurs violations de la loi sur l’espionnage de 1917.

  • Le 23 mai 2019. Réaction de Ari Melber, avocat et journaliste, lauréat d'un Emmy Award, correspondant juridique en chef pour MSNBC et analyste juridique pour NBC News : "Le nouvel acte d’accusation du ministère de la Justice traite les activités de la plupart des grands journaux - la collection et la publication de documents classifiés - comme un complot criminel en affirmant qu’Assange a "conspiré" avec sa source et l’a "aidé et encouragé" à livrer des documents classifiés". https://www.legrandsoir.info/combien-de-fois-faut-il-que-julian-assange-ait-raison-avant-qu-on-ne-commence-a-l-ecouter.html
  • Le 23 mai 2019. Le directeur exécutif de la Freedom of the Press Foundation déclare Trevor Timm: "L’administration Trump s’apprête à criminaliser explicitement le journalisme sur les questions de sécurité nationale, et si ces poursuites sont engagées, des dizaines de journalistes du New York Times, du Washington Post et d’ailleurs seraient également en danger. La capacité de la presse de publier des faits que le gouvernement préférerait garder secrets est à la fois essentielle pour un public informé et un droit fondamental. Cette décision du ministère de la Justice constitue une escalade massive et sans précédent dans la guerre de Trump contre la presse, et il n’est pas exagéré de dire que le premier amendement lui-même est en danger. Quiconque se soucie de la liberté de la presse devrait immédiatement et sans réserve condamner cette inculpation."

 
Julian Assange

Le 7 juillet 2020. Interview de l'éditeur et écrivain français Aymeric Monville, auteur du livre "Julian Assange en danger de mort" : Affaire Assange : «C'est pas maître Dupond-Moretti qui peut changer les rapports internationaux»


Note de l'Adetra du 10 juillet 2020 : Une équipe juridique qui interroge si l'on pense non seulement à Me Amal Clooney dont Me Jennifer Robinson avait fait l'éloge le 21 octobre 2019, mais aussi à Me Alan Dershowitz, avocat et proche du criminel sexuel feu Jeffrey Epstein, dont le réseau de traite d'adolescentes a été l'objet de révélations par Wikileaks https://wikileaks.org/

L'interdiction des conflits d'intérêts représente une règle cardinale de la profession d'avocat; il est en principe interdit pour un avocat de représenter un client dans une certaine affaire et entendre assister la partie adverse dans un autre dossier.

Or, Me Dershowitz a non seulement défendu Jeffrey Epstein dans un accord de plaidoyer controversé en 2008, mais il a de plus rejoint l'équipe de défense du président Trump en janvier 2020 https://www.liberation.fr/planete/2020/01/20/kenneth-starr-et-alan-dershowitz-deux-avocats-stars-pour-defendre-trump_1774201

En 2011, Me Dershowitz était enrôlé dans l'équipe juridique de Julian Assange par Me Geoffrey Robertson, fondateur et co-directeur de Doughty Street Chambers à Londres, cabinet juridique qui emploie les avocates Amal Clooney et Jennifer Robinson (voir notre note du 21 octobre 2019 sur cette page). https://www.politico.com/blogs/under-the-radar/2011/02/alan-dershowitz-joins-julian-assange-defense-team-033359

Complétant ce qui précède, Me Dershowitz a en outre écrit un essai dans The Spectator défendant la complice d'Epstein, Ghislaine Maxwell, arrêtée jeudi 2 juillet 2020 et inculpée formellement de six chefs d'accusation liés au trafic de filles mineures https://spectator.us/ghislaine-maxwell-know-jeffrey-epstein-alan-dershowitz/

https://www.lenouvelliste.ch/articles/monde/affaire-epstein-l-ex-compagne-du-financier-americain-a-ete-inculpee-de-trafic-de-mineures-952993

 
Le silence, c'est la participation !

  • Le 15 juin 2019. Entretien avec l'ancien ministre de l'Intérieur d'Islande Ögmundur Jónasson sur la façon dont il a mis à la porte une équipe d'enquêteurs du FBI d'Islande qui essayaient de piéger le fondateur de Wikileaks, Julian Assange https://www.youtube.com/watch?v=CmPQY7cXOIg
  • Le 25 novembre 2019. Article de presse du média Zeit und Fragen : «J’en suis la preuve. Quand je dis qu’ils sont venus ici pour diffamer Julian Assange et WikiLeaks, je ne le dis pas à la légère, je choisis mes mots très soigneusement. Je sais de quoi je parle. Je le dis, conformément à ma parole d’honneur, car c’était le cas. J’ai témoigné à ce sujet devant un comité parlementaire et devant l’Assemblée parlementaire, et mes propos n’ont pas été contestés.» https://www.zeit-fragen.ch/fr/archives/2019/n-25-25-novembre-2019/le-silence-cest-la-participation.htm 
 
 
Julian Assange

Le journaliste Patrick Oliver Cockburn (1950) a été correspondant au Moyen-Orient pour le Financial Times et pour The Independent. Il a également travaillé comme correspondant à Moscou et à Washington et est un collaborateur fréquent de la London Review of Books. Il a écrit trois livres sur l'histoire récente de l'Irak. Il a remporté le prix Martha Gellhorn en 2005, le prix James Cameron en 2006, le prix Orwell pour le journalisme en 2009, le prix du commentateur étranger de l'année (Editorial Intelligence Comment Awards 2013), le prix du journaliste des affaires étrangères de l'année (British Journalism Awards 2014), le prix du reporter étranger de l'année (The Press Awards For 2014). (Wikipedia)

Article du 11 juin 2020 (traduction par Le Grand soir) : https://www.legrandsoir.info/julian-assange-dans-les-limbes-london-review-of-books.html

N.B. Robert A. Carr, général de brigade à la retraite, a dirigé un groupe de travail de la Defense Intelligence Agency (l'une des agences du renseignement des Etats-Unis).

Pour rappel, article du 4 janvier 2020 d'un homonyme : Robert John (Bob) Carr (1947), Premier ministre de Nouvelle-Galles du Sud de 1995 à 2005, et ex-ministre fédéral australien des Affaires étrangères : "Les diplomates américains parlent sombrement des vies perdues parce qu'Assange aurait divulgué des documents non expurgés. Mais lors du procès de Chelsea Manning en 2013, il a été demandé à un général de brigade américain du contre-espionnage de désigner les victimes causées par les fuites. Il a d'abord dit qu'il en connaissait un, un Afghan. Plus tard, il a dû se rétracter et dire qu'il n'y en avait pas. Le porte-parole du Pentagone Geoff Morrell avait déclaré en 2010 "qu'il n'y avait aucune preuve que quelqu'un avait été tué à cause des fuites." https://www.smh.com.au/world/europe/an-issue-of-freedom-us-treatment-of-assange-risks-souring-alliance-20200101-p53o6x.html

 

Julian Assange

Le 27 juin 2020. RT Amérique. Chris Hedges discute de l'audience d'extradition de Julian Assange avec l'avocate, auteur et professeur Marjorie Cohn https://www.youtube.com/watch?v=jMCi-7K-xCo&fbclid=IwAR2Mh4hvJvpCWlN2AaAuQvyXc9WBl-uYPObdSRZTKbkRBAZnKN-UTJVbBfg

Marjorie Cohn a été professeure émérite de droit à la Thomas Jefferson School of Law de San Diego en Californie (1991-2016), et ancienne présidente de la National Lawyers Guild. Elle a collaboré avec l'Association internationale des avocats démocrates.


Pour rappel, jeudi 23 mai 2019, le ministère américain de la Justice inculpait Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, pour plusieurs violations de la loi sur l’espionnage de 1917.

  • Le 23 mai 2019. Réaction de Ari Melber, avocat et journaliste, lauréat d'un Emmy Award, correspondant juridique en chef pour MSNBC et analyste juridique pour NBC News : "Le nouvel acte d’accusation du ministère de la Justice traite les activités de la plupart des grands journaux - la collection et la publication de documents classifiés - comme un complot criminel en affirmant qu’Assange a "conspiré" avec sa source et l’a "aidé et encouragé" à livrer des documents classifiés". https://www.legrandsoir.info/combien-de-fois-faut-il-que-julian-assange-ait-raison-avant-qu-on-ne-commence-a-l-ecouter.html